top of page
  • Photo du rédacteurMiz Namaste

La fatigue réactionnelle. Dossier "Comprendre sa fatigue 6/6"

Dernière mise à jour : 7 sept. 2023


La fatigue réactionnelle est celle qui se manifeste lorsque nous faisons face à une cause extérieure et sur laquelle vous n’avez que peu de prise. Nous subissons une situation qui mobilise toutes nos forces et notre vigilance, et il nous faut puiser chaque jour dans nos réserves en vue de trouver l’énergie nécessaire pour tâcher de mener nos activités du quotidien. Elle est le fait d’un épisode de résistance, des états de stress répétés qui nous a peu à peu amener à nos limites.


Les Causes :

L’environnement physique est à analyser dans ce cas : environnement exigu, bruits pénibles, fatigue liée au transports fréquents, surtout transport en commun, les épreuves de la vie : divorce, famille monoparentale, célibat non désiré, soin à un proche malade etc… qui sont venues s’ajouter à un quotidien déjà exigeant, on ne parvient pas à récupérer.


Un environnement professionnel exigeant et peu gratifiant, des changements organisationnels ou d’outils (notamment logiciels) nous obligeant à une adaptation majeure au plan cognitif risque d’installer un stress durable et nocifs pour notre santé.


Le burn out est un phénomène d’épuisement souvent évoqué dans le mode professionnel mais la même mécanique peut s’appliquer pour des situations non professionnelles. Il se caractérise par une phase de résistance suivie d’une phase d’épuisement.


Les Signes fréquents :


- Douleurs, vertiges, palpitations

- Démotivation

- Anxiété

- Nausées, troubles digestifs, hypertension

- Cystite

- Cheveux ternes ou fragiles

- Epuisement profond, difficultés à se mobiliser

- Déconnexion du corps et des émotions (le corps vu comme une machine)



Lorsque cet état dure il peut nous mener au déclenchement de pathologies plus graves tant nos ressources ont été consommées.


Que faire

Le burn out est un épuisement qui fait suite à une phase de résistance, nous avons alors tout donné dans « la bataille » l’épuisement est alors physique, mental et émotionnel. L’arrêt de travail semble nécessaire lorsque l’on a atteint cette extrémité.

La reprise de toutes les bases doit être envisagée avec sérieux : alimentation, contacts sociaux, activité physique mesurée, sommeil, aucun facteur n’est à négliger.

C'est une refonte du mode de vie et peut être de philosophie qu'il faut engager.


La pratique d’exercice de relaxation est également nécessaire : sophrologie, méditation, massage, cocooning etc…


Les exercices de Respiration (pranayama) peuvent s’avérer particulièrement aidant pour se

remettre d’un épisode de fatigue réactionnelle. En effet le pranayama reprogramme le corps à gérer ses ressources énergétiques, empêchant le dépassement de nos possibilités. Plus spécifiquement je vous recommande la respiration alternée à pratiquer quotidiennement.


En Médecine traditionnelle chinoise, la fatigue réactionnelle sera souvent liée à un épuisement du Qi des Rein. La médecine chinoise attribue l'énergie « Yin » aux reins. Le Yin est associé à l'obscurité, au calme, à l'intériorisation. Mais dans notre quotidien nous répondons à des sollicitations plutôt Yang : rapidité, performance, compétition, etc., ce qui entraîne un épuisement prématuré de l'énergie des reins, ce qui nous épuise profondément.

Soigner son rapport à l’obscurité, au calme est la voie pour l’aider à se régénérer.



Le massage circulaire de la paume des mains apportera également du soulagement. Ce massage stimule le méridien du Maître Cœur dont l’une des vertus est de faire baisser l’anxiété et revenir à un équilibre émotionnel. Ce massage peut être pratique plusieurs fois dans la journée.


La psychothérapie La psychothérapie est largement indiquée pour comprendre ce qui nous a poussé à nous négliger dans ce telles extrémités. Plus spécifiquement le Protocole Anti-Fatigue va pouvoir amener un profond rééquilibrage de la structure tant physique, que mentale et émotionnelle. Les combinaisons de points stimulés vont relancer la circulation énergétique régénérante dans un délai qui limitera les séquelles de cet épisode d’épuisement.



Le travail de récupération peut sembler long : plusieurs mois, mais bien souvent nous avons commencé à entamer nos réserves depuis de nombreuses années sans nous en apercevoir.

Souvent à l’issue d’un burn out il est difficile de reprendre son activité professionnelle antérieure, il faut alors envisager un changement à ce niveau.


Vous souhaitez échanger sur ce sujet? n'hésitez pas à me solliciter via le Tchat en bas de page. à bientôt.



9 vues0 commentaire
bottom of page